Initiée à la danse depuis l’enfance, Armelle Choquard découvre le Bharata Natyam, style de danse classique de l’Inde du Sud, en 1979. Titulaire de la bourse ICCR du gouvernement indien, elle reçoit un enseignement traditionnel à Madras, auprès de Maîtres de danse tels que Muthuswamy Pillai et Kalanidhi Narayanan, et se forme également au chant karnatique.

Parallèlement à cette formation en danse et en musique, elle est titulaire d’un double master en philosophie et  en esthétique indiennes à la Sorbonne. Passionnée par le sanskrit, elle étudie et traduit les textes fondateurs comme le Nâtya Shâstra et le Dvanyâloka.

 

Depuis son retour en France en 1986, elle entretient des échanges fructueux avec l’Inde, où elle se rend fréquemment, afin d’enrichir son répertoire. Elle travaille avec la danseuse Sucheta Chapekar à Pune, et enregistre sur place, avec des musiciens indiens traditionnels, les musiques qui serviront à l’élaboration de ses créations.

Armelle Choquard accorde une grande place à la création, et pour son langage chorégraphique unique elle est sollicitée par de nombreux musiciens, contemporains et traditionnels. Elle a entre autres, dansé à plusieurs reprises pour Ubris Studio et la compositrice Annabelle Playe, ainsi qu’avec la compagnie Le Miroir du Geste. Ses toutes dernières créations ont été inspirées par la musique de Jan Mari Carlotti. Une rencontre rare et subtile entre la poésie sanskrite, la musique occitane et les chants des troubadours. Ce duo étonnant et unique s’est déjà produit en France , en Belgique, en Italie et en Inde.

 

Pédagogue expérimentée, Armelle enseigne depuis trente ans, et plusieurs de ses élèves sont devenus des danseurs reconnus. Avec ses élèves les plus avancés, elle a fondé la compagnie des Nataka, véritable tremplin pour les jeunes professionnels.